Affiche

En France nous avons la chance d'avoir de beaux Garden Pulling. En l'espace de quelques années à peine le niveau de nos français a considérablement augmenté. En compact Diesel, on peut se sentir fier de Black Beauty qui dans ses meilleurs jours ne trouve d'adversaires que parmi les meilleurs européens. Il faut dire que la puissance de cet engin l'aura conduit sur la 3e marche du podium des championnats d'Europe 2015 et 2016 ! Dans la même ligné le multiple champion de France, Vince Power, s'est souvent classé parmi les 8 premiers des championnats d'Europe qu'il a disputé.

Il n'y a pas qu'en Compact Diesel que les Français sont bons, la catégorie Modified 600 kg regroupe également de belles menaces : Il y a bien sûr The Fireball Evolution, l'un des premiers multimoteur européen en Garden Pulling mais surtout et de loin le plus performant. Cette petite boule de puissance aura manqué d'un petit quelque chose pour faire ses preuves au championnat d'Europe de 2017 mais il domine sans difficulté le championnat français. A ses cotés il y a 2 autres monstres bimoteurs : Trinity et Le Terrible qui se perfectionnent peu à peu… Sans oublier le nouveau jouet de Nicolas Dartique "Speed & Fire" et son Honda 100% alcool qui ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez… Et puis il y a Big Boss, un petit nouveau de la saison 2018 qui a tenu une de ses promesses : Montrer de la rivalité ! Si vous ne connaissez pas bien ce tracteur je vous propose un petit zoom sur son histoire et les modifications prévues pour 2019.

The Fireball Evolution

Trinity

Le Terrible

Lucky LukeDerrière Big Boss se cache un spectateur admiratif des compétitions de Tracteur Pulling depuis la fin des années 80 : Pascal Morin. Ce routier de la région de l’Eure, voulait depuis longtemps piloter un de ces engins c'est pourquoi en 2015 il saute sur l'occasion de racheter Lucky Lucke, le Garden 500 kg de Yves Letellier. Avec Cyrille, un ami mécanicien, Pascal va personnaliser son engin alors équipé d'un Suzuki GSX-R 1100 de 136 cv et changer son look. La machine devenue rouge s'appellera désormais "Spidy".

Sous les conseils précieux d'Yves Letellier, la première saison va très bien se dérouler. Dès les premiers essais à Bétaille, Spidy réalise un Full Pull et décroche la 2e place ! Il réitère son exploit à Bailleul-le-Soc en remportant une seconde coupe d'argent ainsi que le titre de vis champion de France 2015 derrière The Fireball. Une belle entrée en matière pour un rookie !

Dès la saison 2016 Spidy change de cap et opte pour la catégorie Modified 600 kg aux cotés de The Wolf et The Fireball Evolution notamment. Le gain de poids lui permet de remplacer son moteur par un Suzuki GSX-R 1300 Hayabusa d'environ 200cv !! Comme espéré La bête va admirablement marcher et décroche 5 podiums dont 2 coupes d'argents. Pascal empoche une nouvelle fois le titre de vis champion de sa catégorie !

2017 marque un grand tournant dans l'équipe. Pascal change de partenaire et fait équipe avec Vincent le Denmat alors spécialisé dans la mécanique automobile. Ensemble ils travaillent dur pour optimiser la puissance du moteur mais les chevaux gagnés ne vont leur apportés que des ennuis : A Bernay Spidy casse une clavette de l'arbre de transmission sur la ligne de départ… A La Colombe c'est son boitier de renvoi situé à l'arrière de son moteur qui va rendre l'âme. Malgré ça Spidy termine 2e du championnat français et gagne sa place au championnat d'Europe à Bailleul-le-Soc. Malheureusement après un tir des plus énergiques, le boitier de renvoi va à nouveau casser occasionnant de lourds dégâts… Le châssis, vrillé va imposer une retraite forcée pour Spidy ! Pascal se contentera de la dernière place mais c'est non sans fierté qu'il s'attaque quelques mois plus tard l'élaboration d'un nouveau tracteur !

Spidy 1

Spidy 2

Spidy 3

En Octobre 2017 Pascal et Vincent entame la construction d'un certain Big Boss. Celui-ci est basé sur un châssis flambant neuf entièrement réalisé maison. Les pièces maitresses ne sont pas choisies au hasard : L'embrayage est acheté aux USA, la cloche d'embrayage, un pont GM, une boite de vitesse Mercedes et les jantes sont importés d'Allemagne (team Master Piece), les pneus arrière du Danemark (team Fox). Seul le siège, le train avant et les freins sont récupérés sur Spidy.

Coté moteur, il arbore un gros V8 BMW de 3L récupéré en état d'usage dans la région parisienne. Celui-ci va rester atmosphérique pour une puissance brute de 218 cv, un sacré morceau !

Après 5 mois de constructions intensives, Big Boss est terminé le matin même de la première manifestation de 2018 à La Colombe : une manche finalement neutralisé en raison des intempéries. C'est à Mouzeil que Big Boss fera ses premiers tests mais son rapport de pont, trop raide, va empêcher son V8 de transmettre sa puissance aux roues… Il fera 0 mètre. Quelques semaines plus tard Big Boss revient en force à Chaussenac avec un nouveau rapport de pont. Il va d'ailleurs montrer une partie de son potentiel avec des tirs droits et équilibrés frôlant à deux reprise le Full Pull. Il termine deuxième ! Le bilan est tout aussi positif à Taulé et Bailleul-le-soc ou il va décrocher à nouveau 2 podiums, malgré quelques défaillances. La saison 2018 mettra en évidence un problème avec le calculateur qui empêche le moteur de monter pleinement dans les tours. Big Boss termine la saison sur une 4e place au championnat de France en raison de sa contre-performance à Mouzeil mais les bases sont posées pour 2019 :)

Big Boss 1

Big Boss 2

Big Boss 3

Pour la nouvelle saison, les modifications de Big Boss sont toutes trouvées : Gagner en puissance ! La partie électronique est repensée avec l'ajout d'un calculateur programmable pour permettre au moteur de bien monter dans les tours. Mais le gros changement repose surtout sur l'ajout d'un turbo (Borgwarner) ! Bien entendu, toute modification à des conséquences, l'an dernier Big Boss pesait très exactement 600kg, toute la difficulté repose à présent sur le gain de poids pour compenser la masse du turbo. En outre l'arceau de sécurité a été raccourcis et un maximum de pièce doivent encore être remplacés pour permettre à l'engin d'être dans les clous !

Les premiers essais sont prévus pour début mai lors des tests de remorque organisés par la FTPF. Si la saison se déroule bien, l’équipe songe même à aller courir en Allemagne ou au championnat d’Europeface aux meilleurs.

Big Boss 4

Big Boss 5

Big Boss 6

Big Boss 7

Big Boss 8

Big Boss 9

Je vous invite à suivre le team Big Boss sur leur Facebook : Big Boss Pulling Team.

L’équipe Big Boss tenait à remercier tous ses sponsors sans qui leur tracteur ne serait pas ce qu'il est :

Transports Delaunay, La table de Tom, Ets Rizet Couverture (27190), Pascal Chopin, Etoile Kebab (27190), Saveurs d’Antan (27170), Impact Communication, Les 3 Arômes, Bricofer, Ets Jehenne (27190), Département de l’Eure, AGNP Chaudronnerie, JS Performance Automobile (27110).

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com